Mes idées repas et listes de courses healthy

Open Cooking fabrique mes menus de repas healthy

Follow @Open_Cooking

Guide de survie pour l'alimentation des enfants

L’alimentation de nos chérubins peut être un véritable casse-tête. Voici quelques conseils pour une mise en pratique pas à pas !

De la naissance à 5 mois

Du lait, du lait et du lait ! Le lait peut être maternel ou 1er âge.

En cas de lait maternel: l'enfant prend ce qu'il a besoin et la surveillance de la courbe de croissance (pas tous les jours) suffit. Le lait de mère manque de vitamine K, c'est pourquoi il faut supplémenter le bébé afin de diminuer un risque hémorragique.

Pour le lait 1er âge: l'évolution se fait progressivement selon ses besoins (le bébé les exprime très bien!) et chaque enfant est différent. Si notre enfants ne suit pas le schémas ci dessous mais qu'il se développe normalement: tout va bien.

Le volume théorique de lait se calcule selon la règle :

poids de bébé (en grammes)/ 10 + 250ml

(Ex.: bébé de 3Kg: 3000 /10 +250= 550ml). Inutile de peser l'enfant quotidiennement (2-3 semaines est plus adapté).


Pour le nombre de biberons:

- Jusqu'à 1-2 mois: 7 biberons/jour;

- Jusqu'à 2-3 mois: 6 biberons/jour;

- Jusqu'à 3-4 mois: 5 biberons/jour;

- A partir de 4 mois: 4 biberons/jour.

De 5 mois à 7 mois

Même si le lait reste l'aliment de base, avec au moins 500ml par jour (jusqu'à 1 an), bébé va pouvoir découvrir d'autres aliments. Son tube digestif n'est pas encore prêt à digérer tous les aliments: il faut y aller progressivement en limitant les aliments riches en fibres au début.

Bébé est programmé pour aimer les aliments sucrés, donc il vaut mieux commencer par les légumes pour préserver la diversité de ses goûts (pas besoin de sel ni de matière grasse ajoutée).

Les aliments doivent être cuits et mixés pour être mieux digérés et mieux avalés: bébé doit progressivement apprendre à déglutir. En débutant trop rapidement avec des morceaux, bébé risque d'avaler de travers.

Les apports d’eau ne sont nécessaires qu’en cas de forte chaleur (ou de fièvre), l’hydratation se fait essentiellement par le lait.

 

Journée type:

De 7 mois à 1 an

L’enfant va progressivement découvrir les textures: les purées pourront être progressivement moins mixées et contenir des morceaux (mous). l’enfant a peur découvrir des textures plus solides (pain, biscuits adaptés) mais il faut le surveiller pour qu’il n’avale pas de gros morceaux. Les aliments sont tenus dans la main, sucés et ramollis avant d’être pris en bouche.

Il n’est toujours pas utile de saler les aliments. Les matières grasses peuvent être utilisées pour la préparation des aliments.

Les besoins en protéines animales (viande, poisson) restent faible: 2 cuillères à café (10g) par repas (soit ¼ d’oeuf cuit) jusqu’à 9 mois puis 4 cuillères à café (20g) jusqu’à 1 an.

Les enfants régulent très bien leur alimentation en fonction de leurs besoins: s’il n’a pas faim, il ne faut pas insister. Les besoins sont différents selon les repas et selon les enfants.

Les apports en lait (2e âge) doivent être maintenus à au moins 500ml par jour. cela représente au moins 1 biberon le matin et 1 biberon le soir. Si l’enfant à déjà bu 500ml de lait dans la journée, il est possible de diminuer le biberon du soir s’il a bien mangé.

Les apports en yaourt 2e âge (enrichis) sont comptabilisés dans l'apport en produit laitier (pendant les repas ou le goûter).

Proposer régulièrement de l’eau à l’enfant : il vous fera comprendre s’il n’en a pas besoin...

De 1 à 3 ans

Le lait est idéalement un lait de croissance (ou 3e âge). Les produits laitiers ne doivent pas être allégés (inutile voire délétère). Les apports doivent être maintenus au delà de 500ml par jour pour assurer les besoins nutritionnels et une bonne minéralisation osseuse (le calcium contenus dans les végétaux est moins bien absorbé).

L’enfant va progressivement découvrir de nouvelles textures et de nouveaux goûts. Les quantités doivent rester adaptées: les besoins sont ceux d’un enfant et il ne doit donc pas manger autant qu’un adulte. Cela représente 30g de viande ou de poisson par repas, soit 2 cuillères à soupe (sans forcer s’il n’en veut pas).

Si l’enfant est “difficile” pour certains aliments, cela fait partie de ses instincts, il ne faut pas forcer mais lui proposer régulièrement en sachant que ce n’est que la 10e fois que vous proposerez qu’il acceptera. Plus son alimentation sera diversifiée plus il sera prêt à faire de nouvelles expériences gustatives. Si l’enfant ne mange pas (et que sa croissance se poursuit normalement lors des consultations médicales), c’est qu’il n’a pas réellement faim et il n’est pas utile de lui préparer un nouveau repas : il compensera naturellement au goûter ou au repas suivant.


Open Cooking m'accompagne au quotidien

Menu healthy

Chaque semaine, une idée de menu de saison est proposé pour mon équilibre nutritionnel. Je personnalise les repas en fonction de mes envies, de celles de ma famille et de mes invités.

Liste de courses

Les proportions du menu sont adaptées aux recettes et à mon équilibre. Ma liste de course s’adapte à ma famille et je peux la compléter avec mes produits favoris. J'ai enfin une idée de liste de courses healthy avec l'application Open Cooking.

Temps gagné

Avec Open Cooking, l’organisation de mes menus et de mes listes de courses n'ont jamais été aussi rapides. Chaque jour, je gagne du temps dans la préparation de mes repas pour plus de convivialité en famille.

Recette healthy

Accès à Open Cooking

Mon compte gratuit est disponible !